Nouvelle exposition à L’étincelle

Nouvelle exposition à L'étincelle

Date/heure
Date(s) - 25/04/2019 - 24/05/2019
9 h 00 min - 18 h 00 min

Adresse
L’étincelle
37, Avenue de Gramont
VICHY 03200
France


Au programme

Le trio d’artistes composé d’Eric TOURNAIRE, Madeleine MEUNIER et Isabelle CHAMBRIER
expose à l’Espace de coworking L’étincelle :

 

Du 25 avril 2019 au 24 mai 2019
du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00.

 

 

Vernissage
le Jeudi 25 avril 2019 de 18h00 à 20h30.

 

 

Quelques informations sur les artistes
Madeleine MEUNIER
Avec plus de trente-cinq expositions et trois récompenses à son actif, Madeleine MEUNIER est sans conteste une artiste dans l’âme. Autodidacte et inspirée par la peinture surréaliste, elle peint depuis l’âge de douze ans.
« Si l’on considère que le mot « sur-réalisme » s’applique à définir ce qui se situe au delà du réel… Et que l’art n’est plus la reproduction d’une réalité, mais une recréation personnelle vécue de l’intérieur, il convient tout à fait à son art. »
Plusieurs expositions à Cannes, Antibes, Nice, Lyon ou Vichy jalonnent sa carrière et lui permettent de rendre perceptible à l’œil ce que l’inconscient lui suggère.
Habituée à la peinture à l’huile, elle réalise également des aquarelles. En 2015, elle commence à peindre à quatre mains, en parallèle de sa production personnelle, avec Eric TOURNAIRE. Les deux artistes signent leurs œuvres communes Madric ou Eren, suivant la ligne graphique choisie.
A partir de 2016, ses thèmes et sa touche évoluent, prenant un ton plus nerveux et spontané.

 

Depuis 2015, elle s’est révélée être une carnettiste de talent, participant à la réalisation de carnets collectifs :
  • « S’il te plaît, dessine-moi un voyage » (participation au collectif), éditions Elytis, 2016.
  • « La route des superstitions » avec Eric TOURNAIRE, Fabien PALMARI, et Marie BOBIN, éditions de La Flandonnière, 2016.
  • « Les voyages de Rosalie, t1 : Vichy et l’Empire » avec Eric TOURNAIRE, éditions Val d’Allier, 2017.
  • « Le voyage de Mr Parkinson » avec Eric TOURNAIRE, éditions de La Flandonnière, 2017.
  • « Les voyages de Rosalie, t2 : Buffalo Bill à Vichy » avec Eric TOURNAIRE, éditions Val d’Allier, 2018.
  • « Les voyages de Rosalie, t3 : Vichy, 1940-1944 », éditions Val d’Allier, 2019.
  • « Wecome to Meetland », éditions de La Flandonnière, 2019 (à paraître).

 

Eric TOURNAIRE
D’inspiration principalement africaine, l’oeuvre d’Eric TOURNAIRE, bien que ne se rattachant à aucune école, est dépositaire d’une longue tradition artistique héritée de nos ancêtres. Comme eux, l’artiste développe sur ses toiles sa propre symbolique pour nous raconter une histoire universelle : celle de nos origines. […]
Cette histoire qu’Eric se réapproprie sans cesse, c’est celle d’un temps révolu, où, sous des apparences chaotiques, les êtres vivaient en communion avec leur environnement. Car le peintre ne se contente pas de mettre en scène le bestiaire originel ; ce qui l’intéresse c’est sa dimension cosmique, sa relation à l’univers. […]
Par ses créations gaies et colorées, Eric TOURNAIRE nous offre une vision du monde primitive, animiste, proche de celle que perpétuent les chamanes et les griots.
Comme si ses tableaux étaient un support de médiation entre les esprits de la nature et nous. Il s’en dégage quelque chose de magique.
Parce que regarder ses toiles, c’est éprouver le vertige du retour aux sources.
Et c’est ainsi que sa peinture, venue du fond des âges, rachète notre époque.
Présentation de Fabien PALMARI

 

« Dans mes peintures, j’essaie de faire référence  à toutes ces civilisations qui se sont succédé et mélangées dans le creuset historique du continent africain.[…] Par la superposition des motifs et des couleurs, par les transparences, je tente d’exprimer des successions d’images, de légendes, de cultes et de mythes s’imbriquant étroitement dans l’espace de mes toiles et dessins.
Pour obtenir le rendu de ces superpositions, j’utilise des techniques différentes, choisies pour leurs qualités propres et leur complémentarité : aquarelle, peinture acrylique, craie grasse, crayons de couleur, encre de chine et gouache. Mes œuvres sont réalisées sur toiles ou panneaux de bois épais. »

 

 

Jusqu’à présent, nous vous avons présenté des artistes spécialisés dans la peinture ou dans la sculpture… Mais qu’en est-il de ces créateurs et créatrices qui nous entourent ; qui nous permettent de retrouver un certain confort et un bien-être au travail, à la maison… ?

 

Isabelle CHAMBRIER
Si vous avez pour habitude de ne rencontrer que des peintures ou des sculptures lors d’expositions… Les œuvres qu’Isabelle CHAMBRIER propose tout au long de l’exposition vous sortiront de vos terrains habituels.
A l’origine dans le domaine du marketing, Isabelle CHAMBRIER retourne à ses premières amours en 2013. Une année marquante pour l’artiste : celle de la création de sa propre agence de décoration d’intérieur, Signature Déco. « J’ai baigné pendant près de vingt ans dans le milieu du marketing, où la création rime avec passion. Et où les produits sont inspirés et travaillés comme des œuvres d’art. »

 

Après une formation diplômante de décoratrice d’intérieur, Isabelle quitte sa vie parisienne pour Vichy. Depuis, elle a réalisé une quarantaine de projets/chantiers d’architecture et de décoration d’intérieur sur tout le Bassin vichyssois, Clermont-Ferrand et Paris.
« Selon moi, une décoration réussie est un agencement qui met en scène une pièce maîtresse. Ce peut être une peinture, une sculpture ou une pièce de mobilier qui, par son style remarquable, sa taille ou sa couleur… va attirer le regard, sublimer l’ensemble et le rendre unique. »

 

Ses créations sont réalisées à partir de pièces acquises en brocante ou sont un assemblage de pieds d’époque avec un corps en bois issus du commerce. Elle les repeint et les habille de collages papier. les œuvres sont découpées et ré-assemblées. Soit de manière aléatoire – façon kaléidoscope -, soit de façon plus organisée, ce qui recrée un nouveau motif.
« Mes modèles sont un condensé de ce que j’aime. Le style Art déco, mais surtout le mobilier des 50’s/60’s aux lignes élancées et féminines. Ainsi que les peintures fauvistes ou d’art moderne, où les couleurs prennent toute leur vivacité grâce à la juste utilisation du noir (Kandinsky, Klimt, Matisse, Chagall, Dufy…). »
Le mobilier, ainsi retravaillé, se fait oeuvre d’art. Il dégage une âme et devient le piment d’un intérieur tout en gardant sa fonctionnalité première.

Pour retrouver l’actualité de l’exposition -> Lien page Facebook de l’exposition

Textes de présentation proposés par Madeleine MEUNIER,

Eric TOURNAIRE, Fabien PALMARI et Isabelle CHAMBRIER

Restez informés

Recevez 2 newsletter par mois ainsi que des invitations à nos événements !

Merci de votre inscription.

Quelque chose n’allait pas.